Nature et biodiversité : un couple de manchots gays adopte un œuf rejeté par le reste du groupe

 

Le zoo de Bremerhaven en Allemagne s'est attelé à la conservation des manchots de Humboldt, une espèce menacée d'oiseaux marins sud-américains. Il n'en resterait que 2000 environ à l'état sauvage. Alors, pour renforcer leur programme, en aidant à l'apparition de nouvelles générations, les responsables du parc ont tenté d'introduire de nouvelles femelles pour forcer la séparation de trois couples homosexuels qui s'étaient formés. Mais toutes les expériences menées dans ce sens ces dernières années ont échoué : la preuve que leur relation est très soudée, explique Joachim Schoene, vétérinaire spécialisé.

Toutefois, s'ils ne pouvaient pas avoir de petits ensemble, l'instinct de procréation des couples restait très fort. Et chaque année, ils faisaient un nid comme tous les autres.

Alors, en 2009, les responsables du zoo ont décidé d'aborder les choses autrement en leur offrant une occasion inespérée. Un œuf rejeté par un couple hétérosexuel a été placé dans leur abri. Et les deux mâles se sont partagés la responsabilité de le couver.

Ils se sont comportés comme des pères exemplaires, insiste encore Joachim Schoene. Ils ont nourri l'oisillon à tour de rôle. Ils se sont comportés exactement comme tous les autres couples. Et, c'est parfaitement naturel.

Ces dernières années, les biologistes ont d'ailleurs constaté des unions de même sexe chez près de 450 espèces, sur un mode ponctuel ou dans le cadre d'une vie commune stable. Il est également arrivé aux scientifiques d'observer des couples lesbiens d'oies sauvages adoptant des comportements bien singuliers : lorsqu'elle le souhaite, une des femelles s'accouple avec un mâle de passage, pour ensuite élever sa progéniture avec sa partenaire femelle.

De nombreux arguments plaident en faveur d'une sélection érotique fondée sur l'amour de l'autre et le plaisir qui lui est associé comme moteur principal de l'évolution des espèces. Quelle que soit la théorie adoptée, l'homosexualité est donc un phénomène naturel et l'on peut consulter à ce sujet les excellents ouvrages de Thierry Lodé, biologiste, professeur d’écologie évolutive à l’université d’Angers et directeur de recherches sur la vie sociale des animaux à l’université Rennes-I. Il est actuellement l’un des meilleurs spécialistes de la sexualité animale.

Stophomophobie.org

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.