CANCER du SEIN: Préférer les produits laitiers allégés, réduit de moitié le risque de décès

Des taux de survie inférieurs, après un cancer du sein, avec la consommation régulière de produits laitiers riches en graisses, c’est ce que conclut cette étude du Kaiser Permanente, publiée dans le Journal of the National Cancer Institute. Plus généralement ces résultats encouragent les femmes, après un diagnostic de cancer du sein, à opter pour un régime alimentaire allégé en matières grasses, à pratiquer de l'exercice et à « gérer » leur poids pour prévenir les récidives de la maladie.

Car les patientes qui consomment des produits laitiers entiers après ce diagnostic ont clairement un risque de décès accru dans les années qui suivent. De précédentes études avaient déjà montré que le niveau d’exposition à l'hormone œstrogène est lié au risque de cancer du sein. Or ces niveaux d'œstrogène semblent plus élevés dans les produits laitiers riches, fabriqués à base de lait provenant de vaches en gestation. Ces hormones œstrogènes sont principalement présentes dans les graisses, donc plus présentes dans les produits laitiers complets qu’allégés. Les chercheurs en font la démonstration en suivant une cohorte (la Life After Cancer Epidemiology "LACE" study) de 1.893 femmes, 2 ans après leur diagnostic de cancer du sein, qui, au début de l'étude ont rempli un questionnaire alimentaire auto-administré, puis un questionnaire de suivi 6 ans plus tard. Ces participantes ont été suivies pendant 12 ans en moyenne. A l’issue de l’étude, 349 femmes ont eu une récidive du cancer du sein et 372 sont décédées dont 189 (soit 50 %) de cancer du sein.

Réduire de 50 à 60% son risque de décès : Le Pr Candyce H. Kroenke, auteur principal de l’étude et chercheur au Kaiser Permanente précise qu’a été considéré l’ensemble des produits laitiers riches en matières grasses dont la crème, le lait entier, le lait en poudre, les desserts, les fromages, les yaourts ou encore les glaces. Les participantes qui consommaient plus de produits laitiers riches en matières grasses, soit, en moyenne une portion ou plus par jour, ont non seulement un risque de décès du cancer du sein plus élevé de 49% mais aussi de décès lié à d’autres cancers que le cancer du sein ainsi que toutes causes confondues, plus élevé de 64%.

En général, les femmes consomment des produits laitiers allégés : Dans l’ensemble, les participantes déclarent avoir consommé majoritairement des produits laitiers -dont le beurre- allégés, des quantités relativement limitées de desserts laitiers, plutôt allégés, du fromage et des yaourts allégés. Dans l'ensemble, chez les femmes la consommation des produits laitiers allégés est supérieure (soit 0,8 portion par jour) à celle de produits laitiers complets ou riches en matières grasses (soit 0,5 portions par jour).

Les chercheurs concluent sur l’importance des facteurs de mode de vie tels que la nutrition, la pratique de l’exercice et... les relations sociales dans la récidive et la survie au cancer du sein. Sur le régime alimentaire, ils indiquent à juste titre, que « passer à des produits laitiers allégés, à faible teneur en matière grasse est un facteur facile à modifier ». Une information toute simple, et utile aux femmes qui ont connu un cancer du sein.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.