Jean-Marie Le Pen annonce : une formation collatérale pour libérer le ‪FN‬ “de M. Philippot et de ses ‪‎mignons‬”

Le fondateur du FN, sous le coup d'une suspension de son statut d'adhérent, a annoncé son intention de créer "une formation collatérale... un parachute contre le désastre, pour remettre le FN sur les rails" : "Nous voudrions que Marine Le Pen soit présidente et qu'elle ne soit pas prisonnière de ses collaborateurs, de Mr Philippot et de ses mignons" a-t-il ajouté.

"Je ne vais pas créer un autre parti. Je vais créer une formation qui ne sera pas concurrente du FN."

Trop de gays depuis le "outing" de Monsieur Philippot ?

Sur Radio Courtoisie, Jean-Marie Le Pen a précisé qu'il s'agira "de recueillir tous ceux qui sont actuellement indignés de la ligne politique suivie" par le parti qu'il a cofondé en 1972 et que sa fille Marine, désormais en rupture totale avec son père, dirige depuis 2011.

L'objectif, poursuit le fondateur du parti, qui aura 87 ans le 20 juin, est de "peser pour rétablir la ligne politique qui a été suivie depuis des décennies".

L'un des proches de Jean-Marie Le Pen, Bruno Gollnish, député européen frontiste, a indiqué sur France Info qu’il avait entendu parler de la création possible "d’une fondation". Il estime que cette initiative peut être "l’occasion d’une clarification". Selon Bruno Gollnish, le projet de Jean-Marie Le Pen ne vise pas la création d'un parti politique.

Le 4 mai dernier, sur son blog, Jean-Marie Le Pen déclarait déjà : «Je note qu'un certain nombre de salariés du Carré, comme Monsieur Bollée, chef de cabinet de Monsieur Philippot, se sont permis des attaques injurieuses contre moi sans être le moins du monde mis en cause», a-t-il continué dans son réquisitoire. «Il est clair qu'il a été procédé à des recrutements massifs de collaborateurs dont l'une des caractéristiques communes, c'est de vouloir faire table rase du passé. (Remplacer les vieux cons par les jeunes trous du cul)».

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.