Jean-Marie Le Pen poursuit Brahim Zaibat pour un selfie peu flatteur

L'ancien président du Front national attaque en justice le danseur et chorégraphe Brahim Zaibat, qui avait posté en décembre sur les réseaux sociaux un selfie en sa compagnie, alors qu'il était endormi devant lui dans un avion. Partagé la veille du second tour des élections régionales, avec le commentaire : "Mettez les KO demain en allant tous voter. Pour préserver notre France fraternelle!!!". Jean-Marie Le Pen estime que ce cliché nuit à son image et a compromis les chances électorales du FN.

Dans sa plainte, le fondateur du parti réclame 50 000 euros à Brahim Zaibat, exigeant également que l'artiste présente ses excuses sur les réseaux sociaux en publiant un message déjà écrit, sous peine d'une pénalité de 10 000 euros par jour.
La plainte fait par ailleurs référence à Madonna, avec qui la famille Le Pen a eu des démêlés dans le passé, pour avoir comparé Marie Le Pen à Adolf Hitler et son père à Saddam Hussein.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.