Nîmes : l’élu frontiste Sanchez condamné pour provocation à la discrimination raciale

Le conseiller régional Front national Julien Sanchez vient d’être condamné au tribunal correctionnel de Nîmes à 4000 € d’amende dont 1 000 € avec sursis mais sans peine d’inéligibilité pour provocation à la discrimination raciale suite à des écrits diffusés sur sa page Facebook à l’encontre de Leila, compagne de l’élu nîmois UMP Franck Proust. Julien Sanchez s’est toujours défendu d’être responsable des écrits diffusés sur sa page Facebook.

Soutien de Jean-Marie Le Pen

Par ailleurs, les auteurs des écrits Laurent Roux et Stéphane Baudet ont été condamnés à 4 000 euros d’amende dont 3 000 euros avec sursis. Julien Sanchez et Stéphane Baudet devront verser également aux parties civiles 1000 euros. Lors de l’annonce du délibéré, une centaine de partisans de l’élu Front national a entonné l’hymne national de La Marseillaise dans la salle d’audience.

Julien Sanchez, qui sera soutenu par Jean-Marie Le Pen lors d’un banquet dans un hôtel de Nîmes mercredi soir, a annoncé qu’il faisait appel du jugement.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.