Vous le saurez : selon Marion Maréchal-Le Pen, “Les musulmans ne peuvent pas avoir exactement le même rang”

Une semaine après les attaques du 13 novembre à Paris et Saint-Denis, Marion Maréchal-Le Pen estime que les musulmans "ne peuvent avoir exactement le même rang que la religion catholique" en France, dans un entretien au quotidien de l'extrême droite catholique Présent (à paraître samedi). Elle réagissait notamment à une interview du président de l'association des maires de France sur les crèches de Noël dans les bâtiments publics, "pas compatible avec la laïcité". "Il faut accepter de définir et de revendiquer quel est notre héritage et quelle est notre identité", explique la candidate du Front national en Provence-Alpes-Côte-d'Azur.

La députée du Vaucluse met en avant "l'héritage greco-romain et chrétien" d'une France "culturellement et très longtemps spirituellement chrétienne". Pour Marion Maréchal-Le Pen, il faut que les musulmans français acceptent de vivre et de pratiquer leur religion "sur une terre qui est culturellement chrétienne", ce qui implique qu'ils ne peuvent "pas avoir exactement le même rang que la religion catholique", pour la petite-fille de Jean-Marie Le Pen.

"Ne serait-ce que parce que nous avons des traditions populaires qui ont des connotations spirituelles qui peuvent s'exercer dans le cadre public, ce qui aujourd'hui ne peut pas être le cas de l'islam", poursuit cette catholique pratiquante, qui a été deux ans élève à l'institution traditionaliste Saint-Pie X à Saint-Cloud. Elle a cependant assuré qu'il n'y a aucun phénomène d'islamophobie en France", en critiquant une "sorte de la culture de l'excuse".

par Geoffroy Lang

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.