Australie : Une église refuse de marier un couple hétérosexuel qui a soutenu le « mariage gay » sur Facebook

Depuis ce mardi 12 septembre, après plus d’une décennie d’impasse, les électeurs australiens sont appelés à se prononcer par « vote postal », sur la légalisation du mariage entre personnes du même sexe. Les résultats, attendus à la mi-novembre, ne sont pas contraignants, mais le Premier ministre conservateur, Malcolm Turnbull, a promis d'organiser ensuite un vote au Parlement pour modifier la loi, en cas de victoire du « oui ». Les députés se prononceront eux aussi pour un amendement avant Noël.

Signe encourageant, près de 100 000 personnes se sont inscrites sur les listes électorales en août. Mais, dans un pays où le vote est le plus souvent obligatoire, l’abstention s’annonce forte, même si, depuis plusieurs années, toutes les enquêtes d’opinion donnent une large majorité de la population (entre 58 % et 70 % des personnes interrogées) en faveur.

Le vote a d'ailleurs galvanisé les deux camps et parmi les opposants, certains membres respectés du clergé sont montés au créneau pour dénoncer une ouverture qui empiéterait sur la liberté religieuse.

Selon le groupe australien Fairfax Media, une église de Ballarat, ville rurale de l'Etat de Victoria, a ainsi annulé le projet d'un couple de jeunes fidèles, de 26 et 25 ans, qui souhaitait se marier en novembre prochain, en les congédiant dans la foulée, après que la fiancée eut posté sur Facebook un message de soutien à la légalisation du mariage pour tous.

« Vous pouvez sûrement comprendre que votre engagement est contraire aux enseignements de Jésus Christ ainsi qu'à la position biblique de l'Eglise presbytérienne d'Australie et de moi-même », a écrit le pasteur : « Cette divergence de vues a des conséquences pratiques en ce qui concerne votre mariage à venir. En le célébrant, il apparaîtrait que je soutiens en effet vos opinions sur le mariage entre personnes du même sexe ou que je ne me soucie pas de cette question ».

L'église Ebenezer St John's n'a pas souhaité dans l'immédiat faire de commentaire. Mais M. Turnbull a défendu cette décision, estimant que les « églises sont libres de marier qui elles veulent » : « Cela fait partie de la liberté religieuse. Ma propre église, l'Eglise catholique, refuse d'unir ceux qui ont déjà été mariés », a-t-il ajouté vendredi dans la presse.

M. Turnbull milite, comme l'opposition, pour le mariage égalitaire, mais doit affronter l'aile droite de son parti, qui y est très hostile et s’inquiète de ses conséquences sur la liberté de culte. « Elle continuera pourtant d'être garantie en cas de réforme », a-t-il rappelé.

Anne V. Besnard
stophomophobie.com

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.