Trois mois ferme pour avoir montré ses fesses à un hélicoptère de la gendarmerie

Le jeune homme, âgé de 19 ans, avait aussi adressé des doigts d’honneur aux fonctionnaires.

A quelques centaines de mètres des forces de l’ordre, il se croyait à l’abri. Mais c’était sans compter le superzoom de l’hélicoptère de la gendarmerie à qui ce jeune homme avait montré son postérieur. Identifié, il a finalement été condamné mercredi par le tribunal correctionnel de Toulouse à trois mois de prison ferme pour outrages sur personnes dépositaires de l’autorité publique, indique ce vendredi La Dépêche du Midi.

Les faits remontent au mois de janvier. Un équipage de gendarmerie et un policier survolent alors un site de Frouzins (Haute-Garonne) afin d’effectuer des repérages dans le cadre d’une enquête sur des cambriolages, quand leur apparaît au sol un homme à l’attitude quelque peu hostile. Celui-ci adresse d’abord aux fonctionnaires des doigts d’honneur, avant de baisser son pantalon et de leur montrer ses fesses.

L’histoire aurait pu s’arrêter là si l’hélicoptère n’était pas doté d’un zoom ultrapuissant. Photographié sous toutes les coutures, le jeune homme, âgé de 19 ans, a été facilement identifié puis interpellé. Absent au tribunal, ce récidiviste a été condamné à trois mois de prison ferme, tandis que les trois fonctionnaires devront être dédommagés de 300 euros chacun.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.